Cake à la Danette

« ♫ On se lève tous pour le cake, le cake ♫ »

Pour un cake bien ventru

  • 2 Danettes au choix
  • 3 oeufs
  • 1 pot de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pot d’huile (neutre, type tournesol)
  • 1 pot de lait
  • 1 sachet de levure
  • 3 pots de farine (ou 2 pots de farine + 1 pot de maïzena)

Préchauffer le four à 180°C (th. 6)

Mélanger dans l’ordre d’apparition à l’écran tous les ingrédients.

Verser dans un moule à cake beurré et fariné s’il n’est pas en silicone.

Cuire 45 minutes, jusqu’à ce qu’une pointe de couteau ressorte sèche.

Laisser refroidir un peu avant de démouler et servir tiède ou froid.

Pas bien compliqué !! Même si j’enrage de ne pas avoir trouvé de Danette Pistache pour tester, le résultat est assez concluant !    :3

On peut bien évidemment mixer les Danettes, vu qu’il en faut 2, je pense essayer chocolat-café … Un fois que j’aurais pu essayer pistaaaaaaache !!

Edit : J’ai essayé Pistache, c’était très « mouif »; il faut prendre des crèmes fortes en goût !

Cookies 8 – Martha Stewart

Pour une douzaine de cookies assez maousses

  • 130 g. de farine
  • 1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 110 g. de beurre
  • 60 g. de sucre blanc
  • 100 g. de sucre roux
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 1 oeuf
  • 200 g de chocolat en pépites

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).

Mélanger les sucres et le beurre mou jusqu’à obtenir une belle pâte homogène. Ajouter la vanille, l’oeuf, puis la farine, le bicarbonate de soude et les pépites de chocolat.

La pâte est assez collante, donc cette fois on zappera le roulage en petites bouboules mimis et on mettra des « tas » de pâtes bien espacés sur une feuille de papier cuisson avant de les enfourner pour 10 minutes. Ils doivent être à peine dorés et seront horriblement chiants à enlever sans en faire de la purée. Le mieux est de les laisser refroidir 5 minutes sur la plaque avant de les enlever !

Sur la photo, j’ai fait l’erreur de prendre du chocolat au lait qui ne soit pas de pâtisserie, résultat j’ai plus eu des flaques de choco que des pépites !! Les cookies étaient cependant moelleux à souhait, un peu trop à mon goût d’ailleurs …. Du coup la prochaine recette sera pour des cookies plus croustillants

Cookies 7 – Laura Todd

Pour une trentaine /quarantaine de cookies

  • 250 g. de beurre
  • 1 oeuf
  • 350 g de sucre roux (enfin, ça c’est la recette originale, j’ai mis 150 g de sucre blanc et 200 g de sucre roux)
  • 350 g. de chocolat
  • 375 g. de farine
  • 1/2 sachet de sucre vanille (j’ai préféré mettre une cuillère à café d’extrait de vanille)

Préchauffer le four th. 4/5 (140 ° C).

Mélanger les sucres et le beurre mou jusqu’à obtenir une belle pâte homogène dans laquelle on ne discerne presque plus les grains de sucre.

Ajouter l’oeuf, l’extrait de vanille, puis la farine petit à petit en mélangeant avec une fourchette (on peut essayer au fouet mais ça colle sa mère).

Enfin, ajouter le chocolat coupé en pépites pas trop grosses (sur la photo, ce sont des carrés de Lindt au lait coupés en 4).

Rouler des boules de pâte un peu plus petites d’une balle de ping-pong, et les poser sur du papier cuisson, les aplatir un peu en les espaçant bien.

Enfourner 13 minutes pas plus, ils ne sont pas colorés et semblent mous, mais c’est normal. C’est même de là que vient la texture assez reconnaissable de ces cookies. Du coup pour les décoller, faut y aller avec délicatesse et pas à l’arrache, sinon, vous aurez des morceaux de cookies à servir. Le mieux, c’est de prendre la spatule la plus plate que vous ayez et de la glisser rapidement sous les cookies dans un mouvement de va et vient latéral, puis de les faire glisser sur une grille ou une assiette en s’aidant d’un couteau ou d’une cuillère.

A peine 1/4 d’heure après être sortis du four, ils sont déjà manipulables et pas dégueux, faut bien le dire. Bon par contre, ils sont gras. Et pas qu’un peu !!

Comme je testais la recette, j’ai juste mis du chocolat au lait, mais on peut bien sûr varier ce qu’on met dedans. Bien évidemment, c’est la qualité du chocolat qui fera 50 % du goût des cookies, alors même s’il en faut 350 g. il ne faut pas hésiter à en prendre un qui démonte.

Ces cookies, un brin over-hypés tiennent surtout leur succès de leur sous-cuisson, qui ajoute du moelleux. Ils sont bons, certes, mais à réserver aux fanas de cookies mous-et-leux.

Forêt Noire

Pour le biscuit au chocolat:

  • 3 jaunes d’oeufs
  • 3 oeufs entiers
  • 130 g. de sucre en poudre
  • 30 g de cacao en poudre

Pour les garnitures:

  • 50 cl. de crème fleurette
  • 2/3 gouttes d’extrait de vanille
  • Un peu de sucre en poudre (selon votre goût, moi j’en mets 1 cuillère à soupe)
  • 1 boite de cerises au sirop, dans les 400 g. égouttés grosso modo

Pour le sirop:

  • 60 g de sucre en poudre
  • 60 ml d’eau
  • 40 ml de kirsch

Pour les finitions:

  • 100 de chocolat en copeaux
  • Sucre glace éventuellement
  • Quelques cerises au sirop mises de coté pendant l’assemblage du gâteau.

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6). Mettre les cerises au sirop à égoutter.

Beurrer et fariner un moule pas trop grand en diamètre, afin d’obtenir un gâteau assez haut, l’idéal c’est un vingtaine de cm.

Dans un saladier résistant à la chaleur (genre bol en verre ou en pyrex), fouetter (au fouet electrique pour éviter les crampes ) mélanger les oeufs et le sucre en plaçant le bol au dessus d’une casserole d’eau bouillante (qu’on aura retiré du feu pour travailler les ingrédients). Ça permet une « pré-cuisson », le mélange est très mousseux et le gâteau en sera d’autant plus moelleux. Bon, on peut le faire dans un saladier normal en rajoutant un sachet de levure, maaaaiiiis c’est quand même pas pareil. Une fois que c’est bien mousseux, on retire la casserole et on ajoute la farine et le cacao, délicatement à la cuillère.

Enfourner le tout pour 25/30 minutes (le dessus du gâteau doit rester souple, mais une pointe de couteau plantée dedans doit ressorti sèche).

Démouler, laisser refroidir et couper en 3 tranches à peu près égales (d’où l’intérêt du gâteau « haut », sinon, ça vire vite au massacre).

Pendant ce temps, fouetter la crème fleurette vanillée et sucrée au fouet électrique, jusqu’à ce qu’elle monte en chantilly souple. Oui, on peut zapper ça aussi et acheter de la chantilly en bombe, mais c’est nettement meilleur quand c’est fait sur place. Et accessoirement moins sucré, ça risque de faire un résultat final écoeurant avec de la bombe toute faite.

Placer la première tranche dans le plat de service, arroser d’un tiers du sirop. Recouvrir généreusement d’un tiers de la crème, mettre l’autre tranche, re-imbibage et re-crème, puis faire une couche bien dense des cerises soigneusement égouttées. Installer la dernière tranche, imbibage et étalage du reste de crème en n’oubliant pas les bords.

Répartir les copeaux de chocolat, le sucre glace, les cerises de la manière la plus zoulie possible et on mets au frais au moins 1 heure avant de servir.

Vu que les copeaux de chocolat coutent un bras, perso je chope une tablette de mon choix et je la dégomme à l’économe (alias le Willi Waller 2006). Bien sûr, vaut mieux s’appeler Luke la main froide que Priscilla la chaudasse des mimines pour avoir de jolis copeaux pas fondus .

Gâteau Choco-Coco

Pour 12 muffins ou un gâteau

  • 125 g. de beurre
  • 100 g. de sucre
  • 125 g. de noix de coco râpée
  • 50 g. de farine
  • 3 oeufs
  • 250 g. de chocolat noir

Préchauffer le four à 150 °C (th. 4/5).

Dans un saladier, travailler le sucre et le beurre mou jusqu’à obtenir une pâte homogène. Officiellement, faut y aller au fouet. Officieusement, même si je ne dédaigne pas un bon fouettage de temps en temps, c’est une chierie à travailler au fouet, ça colle, ça fait des paquets, bref, une horreur. Une cuillère et un peu d’huile de coude font largement l’affaire.

Y ajouter les oeufs puis la farine et la noix de coco. Bien mélanger, puis ajouter le chocolat fondu. Pour faire fondre le chocolat, ne pas oublier « le micro-ondes est mon ami« , les carrés de chocolat étalés sur une assiette, 1 minute grosso modo selon la puissance du bouzin, et c’est fait.

Verser le mélange dans des moules à muffins beurrés et farinés ou en silicone.

Enfourner pour 20/25 minutes (la pointe du couteau plantée au milieu d’un muffin doit ressortir sèche).

On peut aussi en faire un gros gâteau, dans ce cas, faut bien compter 40/45 minutes de cuisson( le four étant pas supra chaud, c’est assez long).

On peut démouler et servir tiède, mais froid, ça se laisse faire aussi.

Sinon, 3615MyLifeDontToutLeMondeseCarre, c’est la première recette de gâteau que j’ai faite toute seule, ça doit remonter au collège, soit *bip* ans à peu près !! Enfin, tout ça pour dire, elle a été testée un nombre assez conséquent de fois, et pour la louper, faut vraiment mettre de la mauvaise volonté ^^

Doudou’s mousse au chocolat

Pour une dose conséquente (on est pas là pour rigoler )

  • 8 oeufs
  • 200 g. de chocolat
  • 200 g. de sucre en poudre
  • 200 g. de beurre

Faire fondre le chocolat, ajouter les jaunes d’oeufs et le sucre.

Là, incorporer le beurre (non fondu) en petits morceaux pendant que le mélange est encore tiède et touiller bien lentement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus un morceau de beurre (c’est ce qui va donner la texture un peu plus dense que normale à la mousse, et ce qui en fait ma recette favorite de mousse au choco).

Incorporer dééééééééélicatement les blancs montés en neige.

Verser dans des ramequins ou un grand saladier et mettre au frigo. L’idéal est de préparer ça la veille, sinon, 2/3 heures au frais devraient faire l’affaire.

Sortir 20 minutes avant de servir, histoire de pas avoir un truc TROP ferme non plus. Cette recette vient d’une voisine de mes parents, et j’ai jamais trouvé de mousse qui lui arrive à la cheville, c’est réellement une tuerie intersidérale ❤

Gâteau au chocolat ultra speed

Le gâteau le plus rapide de le monde : 15 minutes tout compris montre en main

  • 150 g. de chocolat
  • 100 g. de beurre
  • 3 oeufs
  • 100 g. de sucre
  • 50 g. de farine
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1/2 sachet de levure

Faire fondre le chocolat 1 minutes au cro-ondes dans un bol – stop – Ajouter le beurre – stop – Faire fondre le tout encore 1 minute -stop – Dans un saladier, mélanger oeufs et sucre puis le mélange choco-beurre fondu – stop – Ajouter tout le reste et bien mélanger – stop – Verser dans un plat en verre ou en silicone et mettre 6 minutes au cro-ondes puissance maxi – stop.

Et non, la texture n’est pas caoutchouteuse. Il est même pas mal. Pas le gâteau au chocolat du siècle à damner sa môman, mais un excellent rapport temps-qualitay !!

Cookies 4 – Lait concentré sucré

Pour une pleine poignée de cookies :

  • 1 boite de lait concentré sucré (397 g.)
  • 500 g. de chocolat (ouais, 1/2 kilo, ouais, pas peur )
  • 45 g. de beurre
  • 1 oeuf
  • 200 g. de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).

Dans une grande casserole, faire fondre doucement, le chocolat et le beurre avec le lait concentré.

Une fois le tout fondu, ajouter, hors du feu, l’oeuf préalablement battu, puis la farine. On obtient une grosse boule de pâte de la consistance de la pâte à modeler.

Laisser refroidir 5 minutes, histoire de pas se cramer les patounes, puis confectionner des boules de pâte à la main, de la grosseur d’une noix, qu’on place sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Aplatir légèrement (on est pas au tip tap taupe !) les cookies avec les doigts et enfourner pour 5 minutes.

Les cookies n’ont pas l’air cuit, c’est normal. Les retirer délicatement avec une spatule sans les fracasser et les laisser refroidir sur une grille ou dans une assiette.

Alors ceux-ci, avec leur tronche de macaron et leur goût ultra-chocolaté, ce sont des cookies de compétition. Des que j’a des fanas de chocolat, je dégaine ça, ça ne rate JA.MAIS.

Par contre, vu la tronche de la pâte avant la cuisson, si vous avez le public adéquat (gosses de 7 ans ou grands couillons), c’est blagues scatos garanties 😀

Fondants Chocolat blanc – Pistache

  • 300 g de chocolat blanc
  • 350 g de sucre en poudre
  • 30 g de beurre
  • 125 ml de lait en poudre
  • 100 ml d’eau
  • 1 gousse de vanille
  • 100 g de pistaches

Beurrer un moule carré (à peu près 20 cm de coté).

Mettre le sucre, le beurre, le lait en poudre et l’eau dans une casserole. Couper la gousse de vanille en 2, récupérer les graines et les mettre dans la casserole avec les demi gousses vidées.

Porter à ébullition à feu moyen, baisser le feu et laisser blobloter 5 min. A l’aide d’une fourchette, retirer les gousses et ajouter le chocolat, rapé si vous pouvez, sinon en morceaux les plus petits possibles hors du feu et remuer jusqu’à obtenir une consistance homogène.

Ajouter les pistaches et mettre dans le moule, et zou, au frigo pour 2 heures.

Découper à la sortie du frigo le fondant en petits carrés (2 X 2 cm grosso modo) et servir frais: ils ramollissent vite à température ambiante.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑