Vieux beurré breton (aka le gâteau pléonasme)

400 g. de beurre bien mou (oui, je sais, ça fait peur. Mais attendez de voir la suite)
320 g. de sucre
500 g. de farine
4 jaunes d’œufs (+1 pour dorer)

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Dans un grand saladier, mettre tout en vrac et travailler à la mimine jusqu’à obtenir une belle pâte lisse (d’où l’intérêt du beurre bien mou). Inutile de préciser qu’il vaut mieux retirer ses bagues / chevalières / alliances / Power rings AVANT de s’y mettre.

Étaler à la main dans un moule à tarte beurré et fariné, pour obtenir un truc d’au moins 2 cm. d’épaisseur. Ici, mieux vaut éviter le moule silicone qui risque de faire perdre du croustillant au gâteau.

Bien lisser à la main (il ne s’étalera pas à la cuisson, donc, faut pas lésiner) et décorer avec une fourchette en formant des croisillons.

Mélanger le jaune d’œuf restant avec un peu d’eau et badigeonner allègrement, puis enfourner pour 10 minutes. Au bout de ces 10 minutes, baisser le four à 160°C (th.5/6)) et finir la cuisson pendant 20/25 minutes.

On peut le servir tiède ou froid.
Bon, alors certes, hein, c’est pas trèèèèèès diététique. Mais c’est bon.

Un truc très important, c’est la qualité du beurre. Selon que vous preniez un premier prix qui n’a plus vu de vache depuis ses vies antérieures, ou un chouette beurre en baratte de chez le fromager, votre gâteau change du tout au tout. Si vous prenez du mauvais beurre, tant pis pour vous  !!

 

Cookies 9 – Sylvine

Pour une grosse vingtaine de cookies

 

5 jaunes d’œufs

150 g. de sucre

2 sachets de sucre vanillé

150 g. de beurre

1 sachet de levure

220 g. de farine

150 à 200 g. de chocolat coupés en pépites selon votre envie
Préchauffer le four à 150°c (th.5/6)

Mélanger les jaunes d’œufs avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter le beurre bien mou (sinon, bonjour la galère à mélanger !!), la levure, la farine et enfin le chocolat.

Mettre la pâte au frigo au moins 2 heures histoire qu’elle ne soit pas trop molle, puis en faire des bouboules, les aplatir et les mettre sur une plaque recouverte de papier cuisson, et zou au four pour à peu près 15 minutes.

Il faut qu’ils soient juste colorés, sinon, ils vont virer au parpaing une fois refroidis !!

.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑