Vacherin à la banane

Pour un gâteau de 6/8 personnes:

5 blancs d’oeufs
300 g. de sucre roux
1 cuillère à café d’extrait de vanille
40 cl. de crème fraîche épaisse
2 bonnes cuillères à soupe de sucre glace
3 bananes
En option: un peu de sucre et de rhum
Préchauffer le four à 120°C (th.4).

Au batteur électrique, monter les blancs en neige et incorporer petit à petit le sucre, puis l’extrait de vanille jusqu’à obtenir une belle meringue bien lisse. Rincer rapidement les batteurs du fouet, ils vont resservir dans 5 minutes.

Verser la moitié de la meringue dans un sac congélo (ou autre), couper un coin pour avoir un trou d’un petit centimètre de coté et faire un cercle de meringue, en partant du milieu et en faisant un motif en spirale le plus régulier possible. Pas de panique si ce n’est pas parfait, ça se rattrape après avec une cuillère sans problème (ce qui précède est la version « en français normal » de « Monter deux cercles de meringue en spirale à la poche à douille d’1 cm »).

Si le cercle tient sur la moitié de votre plaque de four, félicitations, vous pouvez faire les deux cercles nécessaires en une seule fournée. Attention, la meringue va gonfler et s’étaler d’à peu près un centimètre en cuisant !

Cuire une cinquantaine de minutes, la meringue doit être ferme au toucher. Laisser refroidir dans le four avec la porte ouverte pour éviter le choc thermique et les craquelages intempestifs.

Au début de la cuisson, mixer 2 bananes et demi. Si vous n’avez pas de mixeur, une fourchette et une gestuelle à la Sharon Stone utilisant un pic à glace feront l’affaire. Si vous avez besoin d’espace dans la cuisine, c’est le moment de pousser des cris rageurs en massacrant les fruits, ça éloigne le badaud de façon assez radicale.

Dans un saladier, fouetter la crème fraîche et ajouter les bananes mixées, puis mettre le mélange au frais en attendant que les meringues soient cuites et refroidies.

Normalement, on peut juste couper la demi-banane restante et disposer les tranches sur le dessus du gâteau monté pour faire joli, j’ai préféré les caraméliser pour rajouter du goût; here comes the option :

Dans un poêle, saupoudrer du sucre de façon uniforme et mettre à chauffer à feu moyen, et surtout, ne rien remuer et ne toucher à rien. Assez rapidement, le sucre va fondre. Mettre tout de suite les tranches de bananes, attendre moins d’un minute, puis les retourner, elles doivent déjà avoir une belle couleur, mais la pôele semble déjà sèche. Qu’à cela ne tienne, ajouter 5 cl de rhum et c’est réglé. A peine une minute plus tard, retourner les bananes pour vérifier la coloration, et si c’est bon, les disposer sur un bout de papier cuisson pour qu’elles refroidissent. Sur une assiette, elles risquent de coller et de perdre toute respectabilité.

Une fois les meringues refroidies, monter le tout : une meringue, la moitié de la crème, la deuxième meringue, le reste de crème et enfin les rondelles de banane caramélisées (ou pas!), et servir rapidement. On peut préparer tout ça bien à l’avance et faire le montage au dernier moment, ça prend à peine 5 minutes.

Je me suis acheté mon 1586ème livre de cuisine, notamment grâce à cause d’une recette de pizza aux chamallows qui reste à tester. Mais c’est cette recette de vacherin aux bananes qui a tapé dans l’oeil de Darling, ce qui me confirme, si c’était encore nécessaire, à quel point c’est un homme de goût. Car tudieu, que c’est bon !! Tout frais tout léger, on sent bien les fruits (et la crème), et ça se décline très facilement si d’autres fruits vous tentent. Je pense notamment à une meringue customisée à la noix de coco et à des fruits rouges non mixés dans la crème.

Ça peut sembler un brin compliqué, notamment le montage des cercles mais c’est plus facile à faire qu’il n’y parait. Si vos cercles ressemble à un dessin de CP, vous pouvez rattraper le coup facilement, de toutes façons, après on recouvre de crème, alors… Faut pas se prendre le chou !

J’en avait fait un géant avec 2 meringues taille « plaque du four » aux fruits rouges pour le boulot, mon grand regret c’est de ne pas avoir fait de photo à l’époque !

 

 

Banoffee Pie

Pour une tarte de 6/8 personnes :

1 pâte sablée
1 pot de confiture de lait (fait maison bien sûr, on voit ça à la fin pour ceux qui connaissent pas)
2/3 bananes
Un peu de beurre
Un chouia de sucre
200 g. de chocolat
100 g. de crème fleurette
Cuire la pâte à blanc (autrement dit, vide avec juste des noyaux d’abricots ou des haricots secs pour lester) comme indiqué sur le paquet. La plupart du temps, c’est 15/20 minutes dans un four préchauffé à 210°C (Th. 6/7).

Étaler avec amour et une cuillère la confiture de lait dans le fond de tarte (faut-il le préciser, en ayant enlevé les noyaux ou les haricots ).

Couper les bananes en tranches et les faire revenir 5/8 minutes dans une poêle beurrée, avec du sucre. C’est pas obligatoire, mais ça relève vraiment le goût des bananes.

Disposer les bananes sur le caramel.

Faire chauffer la crème fleurette dans une casserole, et y jeter le chocolat coupé en morceaux. Retirer du feu et remuer gentiment jusqu’à ce que tout soit fondu (ça prend pas très longtemps normalement, mais faut pas hésiter à remettre un peu sur le feu si ça rame).

Verser le chocolat bien partout sur la tarte, pour l’étaler plus facilement, car la banane posée sur du caramel est joueuse, et n’aime pas trop qu’on lui joue de la spatule au-dessus de la tête pour étaler du chocolat, donc déééélicatement.

Laisser refroidir. Ou pas. Et servir avec de la crème chantilly. Ou pas. Dans le « vrai » Banoffee, y’a de la chantilly en plus, mais perso, je préfère comme ça !

Pour la confiture de lait, c’est ultra fastoche : On prend une boîte de lait concentré sucré (taille normale, 395 g et des brouettes), on la plonge dans l’eau dans une cocotte minute, on pose sur le feu, et quand ça sifflote, on attends 30 minutes, puis on sort le pot (attention, c’est très chaud) et on le laisse refroidir tranquillou. Au bout d’une demi-heure environ, on peut l’ouvrir, et là, magie, on a plus du lait concentré sucré, mais du Dulce di leche, sauf que ça coûte environ 4 fois moins cher . Si on a pas de cocotte-minute, ce qui peut arriver même chez des gens très bien, on peut le faire à la casserole, environ 1h45 de cuisson, en remettant un peu d’eau de temps en temps pour que la boîte reste recouverte.

Au cours d’une discussion de haute volée philosophique sur le web de la toile du net, une (très) charmante personne m’a envoyé un lien vers un site, et en me baladant dessus, je suis tombée sur cette recette (http://lamourdanslassiette.blogspot….-chocolat.html), qui me criait à travers l’écran « Essaye-moi, j’suis trop goûtue sa mère et en plus j’ai du chocolat ». Y’a plein d’autres recettes sur ce blog, qui tiennent le même discours, d’ailleurs

 

 

Pizza Nutella – Banane

1 pâte à pizza
3 bonnes cuillères à soupe de Nutella
2/3 bananes selon la taille
Un peu de sucre roux
Préchauffer le four à 200°C (th.6/7).

Étaler la pâte à pizza sur une plaque (sans son papier pour qu’elle soit plus croustillante).

Badigeonner de Nutella (une bonne couche, sinon ça sera sec) et répartir les bananes en tranches.

Saupoudrer d’un peu de sucre roux.

En haut du four pour que ça grille bien, 5 à 10 minutes et hop, servir chaud.

Pizza : good
Nutella : good
Banane : good
Combo : goooooood

Plus simple, j’ai pas beaucoup dans les tiroirs, à part la tartine au beurre et à la confiture, mais les choses les plus simples sont souvent les meilleures, disent les vieux sages (et les fortune cookies)… Et ben c’est vrai ! Fait en 2 minutes, ça déboîte sévère, et en plus on peut customiser avec des noix, ou de la chantilly au moment de servir. Faudra aussi que j’essaye un jour avec de la crème de marrons …

 

Tarte fondante à la banane

Pour 6/8 personnes:

Garniture :
3 bananes
1 boite de lait concentré sucré (397 g.)
2 œufs
Un peu de beurre et de sucre pour dorer les bananes

Pâte à tarte (option « j’ajoute du chocolat, ça peut pas faire de mal ») :
3 petits suisses
180 g. de farine
90 g. de beurre mou
1 groooosse cuillère à soupe de cacao non sucré
1 cuillère à café d’épices à spéculoos

En cas de fâgnâsserie, on peut utiliser une pâte feuilletée ou sablée. Mais la pâte aux petits suisses, ça se prépare rapido, et avec l’option choco/épices, la tarte prend vraiment une autre dimension.

Donc, pour les courageux, préparer la pâte à tarte aux petits suisses comme pour la tarte aux carambars, en y ajoutant le cacao et les épices.

Mettre au frais pour une heure au moins.

Pendant ce temps, faire revenir les bananes coupées en tranches dans un peu de beurre et de sucre, histoire de rehausser leur goût.

Les laisser refroidir pendant que la pâte … ben … refroidit, elle aussi

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Étaler la pâte dans un moule beurre et fariné, et la précuire 6/8 minutes. Pas de panique, elle tient très bien, ne s’affale pas lors de la précuisson, et ne colle pas au moule.

Mixer les œufs, les bananes et le lait concentré. Sans robot, c’est tout à fait faisable avec une fourchette et de l’huile de coude. Mais, comme dirait mon cher et tendre, un appart sans robot, c’est juste pas possible. Pas sûre qu’on parle bien de la même chose, mais bon.

Verser la mixture dans le fond de tarte et remettre au four pour 30 minutes. Le dessus doit être bien doré.

On peut la servir fraîche, ou à température ambiante. En tout cas l’alliance banane-choco, c’est un classique (ce qui peut se traduire également par un « comment c’est bon sa race !!! »), et la p’tite note des épices ajoute un vrai plus ! Si vous n’avez pas d’épices à spéculoos, un mélange cannelle/gingembre, ça le fait aussi.

Cake Banana Colada

Pour un gros cake :

150 g. de sucre
150 g. de beurre mou
4 œufs
20 cl. de lait de coco (ça se trouve de plus en plus facilement en briquette de 20 cl. justement, rayon « épicerie du monde » )
125 g. de noix de coco râpée
5 cl. de rhum
180 g. de farine
1/2 sachet de levure
2 bananes
Un peu de beurre + 1 sachet de sucre vanillé

Préchauffer le four à 180°c (th.6).

Dans une poêle, faire revenir les bananes coupées en tranches dans le beurre et le sucre jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Ça, c’est en option, bien sûr, mais ça relève pas mal de goût des bananes, qui ont tendance à être un brin fadoches une fois cuites dans le cake.

Sinon, mélanger tous les ingrédients dans l’ordre de la liste et zou, au four, pour 1 heure. Oui, oui, une heure ! Déjà, le format cake cuit plus longtemps que le format rond, mais la présence du lait de coco oblige à rallonger la cuisson. Pas d’inquiétude, la croûte ne sera pas cramée !

Simple, pas très original, certes (avec de l’ananas frais pour faire Pina Colada si vous préférez), mais goûtu et très moelleux !!

Trucs machins Choses à la banane

Pour une douzaine de machins-choses

  • 1 pâte sablée
  • 1 banane et demi (ne me demandez pas que faire de la demi qui reste, je pourrais être tentée de répondre )
  • un peu de sucre en poudre
  • 100/150 g. de chocolat à pâtisserie (normalement, c’est du chocolat noir, mais vous pouvez en trouver au lait, voire au caramel)

Préchauffer le four à 220 °C (th.7)
Dérouler la pâte sablée, étaler un peu de sucre en poudre (comme pour une crêpe, grosso modo), et étaler dessus la banane (et demi) coupée en rondelles.

Là, commence le fun. Respirer un grand coup et plonger les mains dessus et pétrir, arracher, malaxer, gloubiboulguer, écarteler et autres digressions que la morale réprouve.

Une fois le tout amalgamé en un tas informe, en arracher des morceaux en faisant attention d’y mettre à chaque fois de la pâte et de la banane, et plaquer les dits morceaux au fond d’un moule à mini-muffins (ou à tartelettes) innocent. Ne pas hésiter à leur en remettre en coup histoire qu’il la ramènent pas du fond de leur moule et les faire cuire une vingtaine de minutes. Une fois qu’ils sont bien dorés, les sortir et les laisser refroidir.

Pendant ce temps, faire fondre doucement le chocolat à la casserole. Une fois les machins-bidules cuits et refroidis, les tremper dedans et les disposer sur une feuille de papier cuisson (aka papier sulfurisé) jusqu’à ce que le chocolat soit redevenu dur. Le mieux, c’est de disposer d’une pince, type pince à cornichons toute bête pour les tremper facilement, sinon, deux fourchettes disposées en pince feront l’affaire.

C’est vraiment simple à faire et hautement jouissif et défouloir dans l’exécution (un peu salissant aussi, certes, mais bon), et accessoirement, c’est très bon ^^

Clafoutis au Nutella du Prince Banane

  • 125 g. de farine
  • 3 oeufs
  • 25 cl. de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 400 g. de nutella (le pot juste en dessous du pot familial)
  • 4/5 bananes pas trop vertes mais pas trop mûres

Préchauffer le four à 210°C (th. 7).

Battre les oeufs, et ajouter la farine, le sucre vanillé, le nutella (en évitant de le sortir du frigo, sinon, c’est la crampe assurée) et enfin le lait en fouettant le tout énergiquement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus le plus petit grumeau.

Dans un grand moule beurré (ou bien sûr, un moule en silicone), répartir les bananes coupées en tranches d’1 cm d’épaisseur et verser dessus la préparation au nutella.

Enfourner pour 45 minutes, ou, si vous utilisez des moules à muffins pour obtenir des clafoutis individuels, 25 minutes).

Laisser complètement refroidir avant de servir.

Je cherchais une recette de clafoutis Nutella, mais à ma grand surprise, pas moyen d’en trouver une correcte, à part quelques succédanés de flan vaguement aromatisés au délice de chez Ferrero ! C’est donc très très très motivée que j’ai expérimenté durant la journée afin d’obtenir un gâteau pour faire ronronner de joies les estomacs (spécial Chaton)

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑