Galette des rois

Pour une galette

  • 125 g. de sucre
  • 125 g. de farine
  • 2 oeufs
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 0.75 l. de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 20 macarons aux amandes, écrasés (amaretti si possible)
  • 50 g. de beurre
  • Quelques gouttes d’extraite d’amandes amères ou un bouchon d’amaretto
  • 2 pâtes feuilletées toutes faites (On peut bien sûr les faire maison. Mais sérieusement, c’est juste pas possible tellement c’est long ET chiant)
  • 1 jaune d’oeuf et un peu de lait

Préchauffer le four th. 7/8 (220°C).

Dans une casserole (en prévoir une grande), travailler à la cuillère le sucre, la farine, le sel, les oeufs entiers et les jaunes.
Dans une autre casserole, faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux.
Verser le lait (en ayant retiré la gousse de vanille) dans la première casserole et faire prendre sans arrêter de remuer à la cuillère sur feu moyen à vif pendant 2/3 minutes.
Hors du feu, ajouter les macarons écrasés, le beurre coupé en petits morceaux et l’extrait d’amandes amères (ou l’amaretto).

Laisser refroidir.

Étaler la 1ère pâte feuilletée, y mettre la frangipane pas trop chaude (sinon, elle ramollit la pâte), en faisant attention de ne pas en mettre sur 1.5 cm en partant du bord. Placer une fève si on veut, mouiller le bord de la pâte qu’on a laissé vide et rabattre délicatement la 2ème pâte feuilletée sur le tout en appuyant sur les bords pour assurer une bonne soudure.

Badigeonner généreusement du mélange jaune d’oeuf + lait et enfourner pour 20/30 minutes.

Eviter de la servir à la sortie du four, sinon, vous allez être responsables de brûlures assez sévères .

Pour l’anecdote, et se la péter un peu aussi, la recette de frangipane présentée est celle mise au point par M. Frangipani, parfumeur de son état, qui officiait en France sous le règne de Louis XIII. La recette originale est 4 fois plus volumineuse (les oufs!!), et déjà, là, y’a de quoi faire une galette plus qu’honnête. Merci à ma môman de m’avoir refilé la recette qui vient d’un Larousse gastronomique vieux comme pas permis !!

Financiers

Pour une vingtaine de financiers

  • 50 g de farine
  • 100 g de poudre d’amandes
    200 g de sucre semoule
  • 180 g de blancs d’oeufs (si vous pouvez pas peser, ça fait grosso modo 6 blancs d’oeufs)
  • 12O g de beurre

Préchauffer le beurre Th. 5/6 (170°C).

Faire cuire le beurre à la casserole en remuant jusqu’à ce qu’il soit d’une couleur noisette (c’est la cuisson du beurre qui donne le goût très spécifique des financiers, d’ailleurs ça sent bon comme c’est pas permis, rien qu’avec le beurre).

Mélanger les amandes, le sucre, les blancs d’oeufs, la farine et le beurre refroidi à la spatule.

Garnir des moules à mini muffins ou à petits gâteaux aux 2/3 et cuire 20 à 25 minutes selon la taille des gâteaux; ils doivent être bien dorés sur le dessus.

Démouler après quelques minutes et laisser refroidir sur une grille si possible.

Cette recette est tirée d’un de mes premiers livres de pâtisserie, qui date d’avant l’invention du cholestérol et du coup a le vrai goût des financiers ^^  Note important pour cette recette, mais valable pour toutes les autres, la qualité du beurre est très importante pour le résultat final, dans l’idéal, un beurre cru ( <3), ou sinon, un bon beurre de baratte. Demi-sel bien sûr. Le beurre doux… le beurre doux n’existe pas.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑