Riz en rouge de Tambouille

Pour 2 personnes

1 verre (20 cl.) de riz

1 verre et demi (30 cl.) d’eau

400 g. de coulis de tomates (1 grosse briquette ou 2 petites)

1 gros oignon émincé

1/2 chorizo coupé en tranches, doux ou piquant, c’est vous qui voyez

Sel, poivre, en option Worcestershire ou Tabasco

Dans le rice-cooker, mettre tous les ingrédients (en ayant soin de mettre le coulis, mais pas la briquette elle-même, hein).

Mélanger.

Appuyer sur le bouton « cuisson ». Quand ça fait « clac » et que ça passe sur « garder au chaud », ben c’est prêt.

(Ça doit pouvoir se décliner dans une sauteuse avec couvercle, en cas de pénurie de rice-cooker)

Cette recette je la fait depuis des années, elle vient de feu le site Tambouille.fr que je kiffait. Hier, j’ai voulu aller faire un tour dessus et j’ai vu qu’il était fermé, du coup, je me met ici leur recette (qui vous trouverez facilement en version originale dessinée sur Pinterest). Et vous verrez que dans la recette originale, il y a aussi 1/2 poivron. Mais j’aime pas les poivrons, déso pas déso.

Heureusement pour la postérité, les 2 autrices du blog ont publié un livre en 2008 (clic), que l’on trouve facilement en occasion, je vous le conseille très fortement. Et comme j’aimais vraiment bien le style du blog, j’ai cherché (et trouvé) ce qu’elles faisaient maintenant : elles ont un chouette site de kits couture/tricot/crochet !! https://www.chouettekit.fr/

Gratin de jambon des îles de Dabigmoh

Pour 2/3 personnes :

250 g. de riz cuit
Parmesan râpé
6 tranches de jambon blanc
1 petit pot de double concentré de tomates
1 briquette de crème fraîche liquide
80/100 g. de fromage râpé
Sel, poivre, et en option sauce Worcestershire et/ou Tabasco
Préchauffer le four à 200°C (th.6/7).

Mélanger le riz cuit avec du parmesan, la dose dépendant entièrement de votre goût. Perso j’en mets plein, mais bon.

Disposer le riz dans les tranches de jambon et les rouler aussi serrées que possible, et les disposer dans un plat qui passe au four.

Dans un bol, préparer la sauce avec la crème, le concentré de tomates, le sel, le poivre et les éventuelles options. Verser la sauce sur les tranches de jambon roulées, saupoudrer allègrement de fromage râpé et enfourner pour une vingtaine de minutes, le temps que ça soit joliment gratiné.

Et servir chaud !!

Cette recette m’avait été donnée par Dabigmoh (50 % de mon lectorat à lui tout seul !!) y’a longtemps, je l’ai faite plusieurs fois mais j’avais oublié à chaque fois de faire la photo. Faut dire que quand ça sort du four, ça sent tellement bon qu’on pense plus « fourchette » qu’ « appareil photo »

C’est simple, rapide à faire et terriblement efficace gustativement parlant ! L’auteur m’avait dit que ses enfants en raffolaient, ça ne m’étonne pas une seconde, car Darling aussi adore, et il est encore très jeune de cœur et de papilles

 

 

Teurgoule

Pour 6/8 personnes grosso modo:

2 l. de lait entier (cru si possible)
150 g. de riz rond
180 g. de sucre en poudre
une pincée de sel
2 cuillères à café rases de cannelle en poudre
Préchauffer le four à 150°C (Th.5).

Dans un plat en terre (j’avais pas la bonne contenance, j’ai utilisé une cocotte émaillée, ça le faisait tout à fait), verser tous les ingrédients secs, bien mélanger et verser délicatement le lait dessus. Il faut qu’il y ait au moins 5 cm de disponibles entre le haut du plat et le niveau de lait pour éviter les débordements pendant la cuisson.

Mettre au four pour une heure, puis baisser la température à 110°C (th.3/4) pour au moins 5 heures (Ouais le faible coût des ingrédients est presque compensé par la facture d’électricité ^^). Une croûte épaisse et très brune va se former pendant la cuisson, c’est pas grave si elle est moche : on ne la mange pas

L’intérieur ne doit plus être totalement liquide mais attention, le mélange va s’épaissir très vite en refroidissant, donc pas la peine d’attendre d’avoir une texture dense pour arrêter la cuisson.

A la sortie du four, donc, on enlève la croûte et on remélange un peu le tout. Ça se sert chaud, tiède ou froid, au choix, perso, je préfère tiède.

Alors certes, c’est long comme pas permis en cuisson, mais la préparation, honnêtement, c’est 3 minutes montre en main et avec un bras attaché dans le dos. C’est parfait à lancer en début d’aprèm pour le soir, là j’en avais fait 3 litres, du coup j’ai fait cuire 7 heures 30 au total plutôt que 6, pile poil pour le dessert du soir !

La Teurgoule c’est un grand classique normand, du coup pour la recette, je me suis adressée au bon dieu plutôt qu’à ses saints, j’ai été voir directement sur le site de « la Confrérie de la Teurgoule et de la Fallue de Normandie » http://www.teurgoule-normandie.confr…/recettes.html . Je crois qu’en France on a quand même les confréries les plus foldingues qui soient, et tant mieux

Pour le lait cru, ça se trouve parfois en grande surface, et sinon chez tout fromager qui se respecte, et pour ce type de recette, ça fait la différence (comme souvent, moins y’a d’ingrédients, plus la qualité est importante).

Cette recette a été validée par un des gentils testeurs, normand de son état, et par l’ensemble des testeurs présents. Darling a bien kiffé et je dois en refaire « juste un litre » un de ces soirs, c’est dire. Pour ceux qui se disent que c’est juste du riz au lait, franchement essayez, c’est comme les raviolis frais et ceux en boîte, ça n’a juste aucun rapport !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑