Lemon chelou

  • 60 g. de beurre
  • 95 g. de sucre en poudre
  • Zeste d’un citron (et 3 cuillères à soupe de jus)
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 250 ml. de lait

Préchauffer le four 180 °C / th. 6.

Mélanger le beurre mou et le sucre jusqu’à obtenir une substance crémeuse. Incorporer le zeste de citron, les jaunes d’oeufs, la farine, le jus de citron, et le lait tiédi (30 sec. au cro-ondes et zou). On obtient un mélange assez liquide.

Battre les blancs en neige et les incorporer. Comme le mélange de base est liquide, ça prend un peu de temps, et il faut résister à l’envie de battre le tout violemment pour voir disparaitre ses #$=**!? de bouts de blancs en neige qui se sont crus à la fête du slip version île flottante… mais c’est faisable ! (sinon, je posterais pas la recette ici ).

On verse la préparation dans un moule beurré. Pour cette quantité, il faut prévoir un moule d’une superficie proche du A5, pour obtenir un gâteau de 3 cm. de haut. On place ce moule dans un moule plus grand qu’on remplit d’eau aux 2/3. Pour ceux qui ont fini cooking mama, une main dans le dos et les yeux bandés, oui, en effet, c’est une cuisson au bain-marie. On cuit le tout 30/35 minutes, jusqu’à ce que le dessus du gâteau soit bien doré, et souple au toucher.

Le truc sympa avec ce gâteau, c’est que pendant la cuisson, les ingrédients se décomposent en un biscuit léger en dessous, et une crème au citron sur le dessus. Si je ne me trompe, c’est la base de ce qu’on voit passer comme recette de « gâteau magique ».

On peut le servir chaud ou froid, perso, pour ce gâteau comme pour la plupart aux agrumes, le froid a ma préférence.

Tarte à l’orange

  • 1 pâte brisée
  • 200 g. de beurre
  • zeste d’une orange
  • 300 g de sucre glace
  • 4 oeufs
  • 6 jaunes d’oeufs
  • 30 g. maïzena
  • 14 cl. de jus d’orange

Préchauffer le four à 180 ° C / th. 7

Cuire la pâte à blanc (c’est à dire vide) 25 minutes (elle doit être dorée). Avant d’enfourner, recouvrir l’intérieur de la pâte soit de noyaux d’abricots, soit de haricots secs ou de riz, afin que la pâte ne gonfle pas à la cuisson.

Faire fondre le beurre à la poêle. Ajouter le zeste , retirer du feu et laisser refroidir. Pour faire le zeste, si vous n’avez pas de zesteur (haaan pas bien), vous pouvez prendre une râpe à fromages, côté gros trous.

Dans une casserole, fouetter les oeufs entiers, les jaunes et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux. Ajouter la maïzena et le jus d’orange. Puis mettre à feu moyen, ajouter le beurre fondu et le zeste. Monter jusqu’à feu vif et remuer constamment jusqu’à ébullition (ça prend à peu près 5 minutes). Retirer du feu et laisser refroidir. Puis mettre au frigo jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme, idéalement, la veille.

Avant d’étaler le mélange dans le fond de tarte précuit, fouetter à nouveau, non pas par fétichisme déplacé, mais pour obtenir un mélange bien homogène et plus facile à étaler.

La tarte peut être servie telle quelle, mais le plus, c’est de soupoudrer dessus une ou deux cuillères de sucre et de la repasser 5 minutes sous le grill du four à fond les manettes pour caraméliser le dessus. Ou de cramer le dessus de la tarte avec un bec Butagaz. Ce qui est hautement plus jouissif

Ça se sert trèèèèèèès frais ! Et c’est trèèèèèèès bon !

Gâteau aux clémentines

Pour 6/8 personnes :

  • 3/4 clémentines (un peu moins de 400 g au total)
  • 6 œufs
  • 50 g. + 225 g. de sucre
  • 250 g. de poudre d’amandes
  • 1 sachet de levure (1 cuillère à soupe de baking powder dans la recette originale)

Dans une grande casserole, mettre les clémentines bien lavées et percées de 3/4 trous à la brochette, les recouvrir d’eau, ajouter 50 g. de sucre, porter à ébullition, couvrir et laisser blobloter 2 heures. J’ai ajouté dans le sirop de cuisson quelques clous de girofle, pas mal de cannelle et un peu de noix de muscade.

Dans un saladier, mélanger les œufs, le reste de sucre, la poudre d’amandes et la levure.

Préchauffer le four à 180°C (th.6) le temps que les clémentines sorties de leur sirop refroidissent. Attention, elles sont toutes molles quand on les sort!

Passer les clémentines au mixeur. Entières, ouais, on a peur de rien, on est des guedins !! Ajouter les clémentines mixées au mélange.

Mettre dans un moule à manqué ou à brownie beurré et fariné si pas en silicone et enfourner pour 1 heure (perso, je préfère le moule à brownie, car il se prête bien à une découpe en carrés). Au bout de 30 ou 40 minutes, le gâteau sera bien coloré, à ce moment-là, le recouvrir d’une feuille de papier d’alu pour qu’il ne carbonise pas sur le dessus.

Laisser refroidir et dans le meilleur des cas, lui offrir une nuitée au frigo.

C’est une recette de Nigella Lawson, de la perfide Albion, certes, mais à qui il ne faut pas la raconter niveau gâteaux. Comme toujours avec la dame, c’est excellent, et parfait si on veut faire un gâteau la veille, et il est « moist » comme j’aime On peut aussi varier les agrumes en dosant le sucre en conséquence, j’avoue que j’essaierais bien avec du pamplemousse, agrume discriminé s’il en est.

J’avais repéré cette recette cet été, et j’attendais impatiemment la saison des clémentines pour la tester. Comme en plus on obtient un gâteau bien orangé, pour Halloween, c’est un sans faute.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑