Café crème

Pour une trentaine de biscuits

200g. de farine
40 g. de maïzena
60g. de lait en poudre
1/2 sachet de levure
100 g. de beurre fondu
60 g. de sucre en poudre
60 g. de crème liquide (à peu près 10 cl., 1/2 briquette quoi)
2 cuillères à soupe de café instantané
Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Dans un petit bol, faire chauffer un peu la crème liquide, juste ce qu’il faut pour y dissoudre le café instantané (20 secondes au cro-ondes, et c’est plié).

Mélanger dans un grand saladier tous les ingrédients, en finissant par les ingrédients « secs » (farine, maïzena, levure et lait en poudre). Ne pas trop travailler la pâte, il faut juste qu’elle soit homogène.

Étaler au rouleau pour obtenir une pâte de 0.5 cm. d’épaisseur (comme une cartouche Gameboy). Comme la pâte colle un peu, et que j’avais pas envie de fariner à outrance, j’ai mis une feuille de papier cuisson sur ma planche avant de rouler.

Découper en carrés, ou faire mumuse avec des emporte-pièces (téma mon emporte-pièce de la mort, azy! =>)Emporte pièce

Et mettre au four sur une feuille de papier cuisson pour 10 minutes, pas plus.

Vu que la pâte est foncée au départ, c’est pas évident de jauger la cuisson à l’œil, les bords doivent commencer à dorer, mais s’ils se colorent trop, ils perdent pas mal en goût.

Laisser refroidir sur une grille, et si vous mangez pas tout tout de suite, vous pouvez les conserver dans une boîte en fer (ou de l’alu).

Ils sont pas très intenses en goût (même si on peut certainement le doper un peu en mettant 3 cuillères de café), mais la texture est très chouette et c’est très rapide à faire, ça fait un très bon accompagnement pour le kawa du matin !

Petit Brun

Pour un gâteau qui tue :

2 paquets de Petit Brun
1 mug de café serré

Crème au beurre :
250 g. de beurre bien mou
130 g. de sucre en poudre
2 œufs
200 g. de chocolat noir

Préparer la crème au beurre comme dans le Gâteau After Eight:

Mélanger le beurre bien mou avec le sucre, et une fois le mélange homogène, ajouter les œufs et le chocolat fondu.

Verser le café chaud dans une assiette creuse, et y tremper une partie des gâteaux un à un, pour ensuite les disposer sur le plat de service. On confectionne ainsi la première couche, qui donnera la forme finale.

Étaler dessus une couche généreuse de crème au beurre, et recommencer jusqu’à épuisement des munitions.

Finir par une couche de crème au beurre sur laquelle on peut faire des zigouigouis à la fourchette pour faire joli

Mettre au frais jusqu’au moment de servir (2 heures au minimum histoire que tout ça se tienne un minimum, sinon, c’est purée de biscuits mous assurée!!)

Quelques astuces pour optimiser cette recette :

Il faut bien compter ses gâteaux pour pas se retrouver avec un truc bancal au final, mais il faut prévoir tout de même quelques victimes qui ne se remettront pas du trempage.

A propos du trempage, la température du café joue beaucoup sur la solidité du gâteau au montage, trop froid les biscuits ne s’imbibent pas, et le gâteau sera un peu sec, trop chaud, ben… on peut pas les tremper sans se cramer les doigts. Pas la peine non plus de leur filer un vrai bain de siège, un pli- plouf rapide suffit.

On ne fait guère plus classique que cette recette, énormément de familles en ont une variante et pour cause : la recette originale s’appelle « Gâteau de famille » et était imprimée sur les paquets de biscuits Thé brun. Là c’est bien évidemment la version de ma mère, et bien évidemment c’est la meilleure !  Si l’histoire de cette recette  vous intéresse, allez sur le blog Une pincée d’épicurisme !

 

 

Gâteau au Kawa

Pour un gâteau de 6/8 personnes

  • 4 oeufs
  • 100 g. de sucre blanc
  • 150 g. de sucre roux
  • 200 g. de farine
  • 1 sachet de levure
  • A peu près 25 cl de café bien serré (3 expressos, pour les gens avec l’équipement ad hoc) + 2 bonnes cuillères de café instantané, ou 1 cuillère à soupe d’extrait de café
  • 10 cl. d’huile

Préchauffer le four 180 °C. / Th. 6.

Préparer le café, y ajouter le café soluble et laisser tiédir.
Battre 1 oeuf entier avec les 3 jaunes et le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
Ajouter le café et l’huile.
Bien mélanger.
Ajouter la farine et la levure.
Battre les 3 blancs restants en neige et les incorporer.
Verser dans un moule beurré et fariné, ou un moule Superman (Courtesy of Kamui robotics).
Cuire 45 minutes. Démouler tiède.

A éviter de servir avec du thé, ça friserait la provocation.

Ce gâteau fait partie de la très sérieuse catégorie « YOLO moule déco », car il n’y  a pas tant de recettes que ça qui supportent les moules tarabiscotés 😀

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑