Banoffee Pie

Pour une tarte de 6/8 personnes :

1 pâte sablée
1 pot de confiture de lait (fait maison bien sûr, on voit ça à la fin pour ceux qui connaissent pas)
2/3 bananes
Un peu de beurre
Un chouia de sucre
200 g. de chocolat
100 g. de crème fleurette
Cuire la pâte à blanc (autrement dit, vide avec juste des noyaux d’abricots ou des haricots secs pour lester) comme indiqué sur le paquet. La plupart du temps, c’est 15/20 minutes dans un four préchauffé à 210°C (Th. 6/7).

Étaler avec amour et une cuillère la confiture de lait dans le fond de tarte (faut-il le préciser, en ayant enlevé les noyaux ou les haricots ).

Couper les bananes en tranches et les faire revenir 5/8 minutes dans une poêle beurrée, avec du sucre. C’est pas obligatoire, mais ça relève vraiment le goût des bananes.

Disposer les bananes sur le caramel.

Faire chauffer la crème fleurette dans une casserole, et y jeter le chocolat coupé en morceaux. Retirer du feu et remuer gentiment jusqu’à ce que tout soit fondu (ça prend pas très longtemps normalement, mais faut pas hésiter à remettre un peu sur le feu si ça rame).

Verser le chocolat bien partout sur la tarte, pour l’étaler plus facilement, car la banane posée sur du caramel est joueuse, et n’aime pas trop qu’on lui joue de la spatule au-dessus de la tête pour étaler du chocolat, donc déééélicatement.

Laisser refroidir. Ou pas. Et servir avec de la crème chantilly. Ou pas. Dans le « vrai » Banoffee, y’a de la chantilly en plus, mais perso, je préfère comme ça !

Pour la confiture de lait, c’est ultra fastoche : On prend une boîte de lait concentré sucré (taille normale, 395 g et des brouettes), on la plonge dans l’eau dans une cocotte minute, on pose sur le feu, et quand ça sifflote, on attends 30 minutes, puis on sort le pot (attention, c’est très chaud) et on le laisse refroidir tranquillou. Au bout d’une demi-heure environ, on peut l’ouvrir, et là, magie, on a plus du lait concentré sucré, mais du Dulce di leche, sauf que ça coûte environ 4 fois moins cher . Si on a pas de cocotte-minute, ce qui peut arriver même chez des gens très bien, on peut le faire à la casserole, environ 1h45 de cuisson, en remettant un peu d’eau de temps en temps pour que la boîte reste recouverte.

Au cours d’une discussion de haute volée philosophique sur le web de la toile du net, une (très) charmante personne m’a envoyé un lien vers un site, et en me baladant dessus, je suis tombée sur cette recette (http://lamourdanslassiette.blogspot….-chocolat.html), qui me criait à travers l’écran « Essaye-moi, j’suis trop goûtue sa mère et en plus j’ai du chocolat ». Y’a plein d’autres recettes sur ce blog, qui tiennent le même discours, d’ailleurs

 

 

Fondant au chocolat

Pour 6 personnes :

200 g. de lait concentré sucré
4 œufs
40 g. de farine
200 g. de chocolat noir
100 g. de beurre

 

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Faire fondre le chocolat et le beurre, bien les mélanger et mettre de côté (comme souvent, ton cro-ondes est ton ami).

Dans un autre saladier, fouetter les œufs avec le lait concentré sucré, puis la farine petit à petit. Ajouter le mélange beurre+chocolat fondu et verser dans un moule beurré et fariné (si pas en silicone).

Enfourner pour 30 minutes, la pointe du couteau sera encore un peu humide (c’est un fondant, pas un sablé ), mais la texture sera ferme.

Ça se sert tiède ou froid, avec de la crème anglaise ou de la chantilly, ou encore de la glace à la vanille, si on veut.

Y’a pas, le lait concentré sucré, ça démonte bien les papilles ! C’est très fort en chocolat, mais bon, j’utilise du 70 %, il sera probablement plus « doux » avec un chocolat moins fort… D’un autre côté, si on aime pas le chocolat, c’est pas dans ce style de recette qu’il faut se lancer

 

 

Caramels mous au chocolat

Pour une soixantaine de caramels:

1 boite de lait concentré sucré (397 g.)
200 g. de chocolat noir
125 g. de beurre demi-sel (le beurre doux est de toutes façons une hérésie, et le sel rehausse très bien le goût du chocolat)

 

Sur feu doux (3/10), faire fondre dans une casserole le beurre et le chocolat.

Dès que le mélange est lisse, ajouter le lait concentré sucré et remuer non-stop pendant 20 minutes. Va falloir être ambidextre ou avoir de l’aide, parce que 20 minutes à touiller, c’est LONG !!!

Verser dans un moule, si possible carré (format A4 grosso modo) recouvert de papier cuisson, bien lisser le dessus et laisser refroidir, et dès que possible, mettre au frigo pour une bonne heure.

Démouler et couper en petits carrés.

Sur la photo, j’ai mis du chocolat à 70 % de cacao, si comme moi, vous aimez le chocolat qui se la raconte un peu, c’est parfait, mais on peut mettre du chocolat au lait à la place. Dans ce cas, il faut privilégier le chocolat pâtissier au lait, qui tiendra mieux en cuisson que la tablette de Milka basique. Ou faire un mélange chocolat noir/chocolat au lait.

Il vaut mieux les garder au frais, dans une boîte ils se conserveront sans problème une semaine.

Gâteau fastoche aux pommes – 2

Pour 1 gâteau de 8 personnes :

4 œufs
1 boite de lait concentré sucré (397 g.)
150 g. de farine
10 cl. d’huile
1 sachet de levure chimique
4 pommes (toutes les variétés, sauf Granny)

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Peler et découper les pommes en morceaux.

Mélanger tous les ingrédients (les pommes en dernier).

Mettre dans un moule beurré (ou un moule en silicone).

Cuire 40/45 minutes, mais attention !! Il peut être déjà bien coloré avant la fin de la cuisson, dans ce cas, ne pas hésiter à le recouvrir d’une feuille d’alu pour les dernières 10/15 minutes au four, ça évitera le look Freddy Krueger (les griffes en moins). De toutes façons, ne pas hésiter à vérifier la cuisson à partir de 40 minutes.

Ne pas tenter de démouler dès la sortie du four, mais attendre facile 30 minutes.

Ce qui est beau avec les recettes des boites de lait concentré Nestlé, c’est qu’on est sûrs de pas se planter … c’est testé et approuvé depuis …. pffiouuuu … au moins !

Encore un gâteau fait par mon cher et tendre, d’ailleurs !

Au passage, si quelqu’un sait pourquoi les boites de lait concentré pèsent 397 g. et pas 400, je suis preneuse !!

 

 

Cookies 4 – Lait concentré sucré

Pour une pleine poignée de cookies :

  • 1 boite de lait concentré sucré (397 g.)
  • 500 g. de chocolat (ouais, 1/2 kilo, ouais, pas peur )
  • 45 g. de beurre
  • 1 oeuf
  • 200 g. de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).

Dans une grande casserole, faire fondre doucement, le chocolat et le beurre avec le lait concentré.

Une fois le tout fondu, ajouter, hors du feu, l’oeuf préalablement battu, puis la farine. On obtient une grosse boule de pâte de la consistance de la pâte à modeler.

Laisser refroidir 5 minutes, histoire de pas se cramer les patounes, puis confectionner des boules de pâte à la main, de la grosseur d’une noix, qu’on place sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Aplatir légèrement (on est pas au tip tap taupe !) les cookies avec les doigts et enfourner pour 5 minutes.

Les cookies n’ont pas l’air cuit, c’est normal. Les retirer délicatement avec une spatule sans les fracasser et les laisser refroidir sur une grille ou dans une assiette.

Alors ceux-ci, avec leur tronche de macaron et leur goût ultra-chocolaté, ce sont des cookies de compétition. Des que j’a des fanas de chocolat, je dégaine ça, ça ne rate JA.MAIS.

Par contre, vu la tronche de la pâte avant la cuisson, si vous avez le public adéquat (gosses de 7 ans ou grands couillons), c’est blagues scatos garanties 😀

Hello Dollies – Carrés chocolat – noix

Pour une seizaine de pièces (vu qu’on va couper en carrés, une quinzaine, ça ne rime à rien!)

  • 2 paquets de gâteaux type palets bretons ou sprits
  • 200 g de chocolat noix
  • 150 g de noix au choix (normales, pécan, noisettes, amandes, pistaches etc..)
  • 1 boite de lait concentré sucré

Préchauffer le four à 200 °C / th.7.

Recouvrir le fond d’un plat (si possible rectangle) avec du papier cuisson.
Y étaler les gateaux préalablement mixés (ou explosés à la fourchette, ça marche aussi).
Recouvrir du cholat taillé en petits morceaux.
Recouvrir avec les noix.
Enfin, recouvrir le tout du lait concentré sucré. Attention, si vous essayer de verser tout le lait et de l’étaler ensuite, vous allez en roter. Mieux vaut verser lentement le lait en passant au-dessus du plat de long en large.

Cuire 30 minutes. Le lait, en fondant, va descendre dans les différentes couches d’ingrédients et amalgamer le tout.

Couper en carrés à peu près 1/2 h. après la sortie du four directement dans le plat, et laisser refroidir avant d’extraire.

Comme pas mal de recettes du blog, celle-ci provient des « Recettes inavouables« , grandes pourvoyeuses devant l’éternel de recettes faciles et goûtues.
Il y a plus de calories là-dedans que dans une ration de coureur du tour de france, of course, mais ça démonte bien et ça permet pas mal de variations (chocolat au lait, blanc, mélanges de noix…). Un être normal en mange 2. Mon pôpa en gobe 8 sans sourciller.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑