Cake marbré tomate-olive

3 œufs
180 g. de farine
7 cl. d’huile (mélange huile neutre et huile d’olive)
12.5 cl. de lait
150 g. de gruyère
1 sachet de levure
1 petit pot de concentré de tomates (rayon sauces tomates, généralement à hauteur de playmobil)
1 petit pot de tapenade d’olives noires
Sel, poivre
Préchauffer le four 180°C (Th. 6).

Mélanger tous les ingrédients hors tapenade et tomate, puis séparer à peu près en 2 dans des bols.

Dans un bol ajouter la tapenade, dans l’autre la tomate, et bien mélanger chaque contenu.

Verser cuillère par cuillère en alternant chaque mélange dans un moule à cake beurré et fariné (ou en silicone). Une fois les 2 bols vidés, passer un petit coup de cuillère dans le moule pour faire de jolis motifs marbrés.

Enfourner pour 45 minutes.

Couper en tranches psychédéliques pour servir à l’apéro, par exemple.

C’est une simple variation sur la base de cake salé, avec un peu moins d’huile et un peu plus de farine pour compenser la tapenade, en tout cas visuellement, ça fait son effet, et (ce qui ne gâte rien) c’est loin d’être dégueu !!

Galettes Thon-Tomates

Pour une dizaine de galettes (format petit cordon bleu) :

3 œufs
100 g. de farine
150 g. de thon égoutté (une boite moyenne)
200 g. de coulis de tomates (1 briquette)
150 g. de flocons d’avoine
100 g. de fromage râpé
Sel, poivre, tabasco, sauce worcestershire … ce que vous voulez, mais pas qu’à moitié !

Dans un saladier, tout mélanger.

Dans une poêle chaude et huilée (7/10 sur ma plaque), poser une bonne grosse cuillerée de mélange, l’aplatir grossièrement et laisser cuire gentiment 2 à 4 minutes selon la taille. Mieux vaut ne pas dépasser le gros centimètre en épaisseur, sinon, c’est incuisable. Pour le format, j’ai une vraie référence de gourmet : la taille d’un cordon bleu Père Dodu. Ou le Gaulois si vous faites la collection des magnets des départements 😀

Avec une spatule, retourner la galette et rebelote de l’autre côté.

Elle doit se retourner facilement, sinon, c’est qu’elle manque de cuisson !

Servir chaud, avec de la salade pour la bonne conscience.

Alors ça, c’est facile et rapide. Un truc cependant, faut pas lésiner sur l’assaisonnement, parce que sinon, c’est aussi goûtu que du liège

On peut les cuire à moitié et les congeler une fois refroidies aussi, si jamais une dose, ça fait trop (hahaha, j’y crois tellement fort …).

En très petites galettes, ça peut aussi faire un machin d’apéro sympa, car elles ont eu la bonne idée d’être mangeables à la main !

 

Tartine aux sardines

Pour 2 personnes

  • 4 tranches de pain type Poilane
  • 1 boite 4/4 de tomates pelées
  • 1 poignée d’oignon émincé
  • Chèvre frais
  • 8 filets de sardine fraîche (achetées déjà en filet, sinon, demander au poissonnier de vous les préparer)
  • Huile d’olive, sel, poivre, herbes de Provence

Préchauffer le four à 240°C.

Déposer un filet d’huile sur les tranches de pain, les mettre sur une plaque recouverte de papier cuisson et les rotir 3/4 minutes.
Les mettre de coté.

Dans une poêle, jeter les tomates pelées égouttées et coupées en dés, avec les oignons, saler, poivrer, mettre les herbes de Provence et laisser mijoter 5/10 minutes jusqu’à obtenir une belle compotée de tomates pas trop liquide.

Mettre les filets de sardines salés, poivrés avec un filet d’huile d’olive au four toujours chaud pour 4/5 minutes.
Pendant qu’ils chauffent, étaler le chèvre frais sur les tranches de pain, puis la compotée de tomates.

Déposer dès la sortie du four les filets sur les tartines et servir chaud.

Les proportions sont pour un plat, mais avec la même quantité, on a bien evidemment une entrée pour 4.

On peut servir ça avec une salade, remplacer le chèvre par un autre fromage frais (Ou mozza, why not?), customiser un max la compotée …

En tout cas, c’est hautement girly approved (des légumes et du poisson pensez donc !!) et en plus, en saison comme en ce moment, la sardine, ça coûte que dalle !!

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑