Soupe de poisson à l’indienne

Pour 4 personnes :

5 cuillères à soupe d’huile végétale, plutôt neutre
3 grosses cuillères à soupe de graines de moutarde
1 pleine poignée de feuilles de curry, sans les tiges
2 grosses cuillères à café de graines de cumin
1 grosses cuillères à café de garam masala en poudre (rayon trucs du monde, ça se trouve de plus en plus facilement)
1.5 grosses cuillères à café de piment doux en poudre
1 grosses cuillères à café de curcuma en poudre
2 petits piments rouges
1 morceau de gingembre de la taille d’un pouce
6 gousses d’ail
2 oignons
2 poignées de riz basmati
575 ml d’eau
700 g. de poisson blancs coupés en morceaux, format Celebrations grosso modo
1 boite de 400 ml de lait de coco
1 citron vert
1 poignée de coriandre fraîche
Sel, poivre

Émincer finement les oignons, les gousses d’ail, épépiner les piments et les trancher finement, et râper le gingembre. Tout sera mis en même temps dans la mixture, on peut donc tout mettre au fur et à mesure dans un même bol.

Dans une grande sauteuse (très grande, on va tout mettre dedans), faire chauffer l’huile à feu vif puis ajouter les graines de moutarde, les feuilles de curry (entières), le cumin, le piment en poudre, le garam masala et le curcuma. Remuer quelques minutes en passant à feu moyen jusqu’à embaumer toute la pièce. Ajouter le mélange piments, gingembre, ail et oignons.

Remuer jusqu’à ce que les oignons et l’ail soient bien tendres, puis ajouter le riz d’un geste classe, genre la semeuse Larousse, ça fait toujours son petit effet.

Ajouter l’eau, porter à ébullition et laisser blobloter 15 minutes. Ajouter le poisson, et le lait de coco délayé d’un peu d’eau, remuer et saler légèrement.

Couvrir et laisser mijoter encore 10 minutes, et pendant ce temps-là, hacher grossièrement la coriandre et presser le jus du citron. Bien mélanger pour éclater le poisson en petits bouts. Ajuster l’assaisonnement avec sel et poivre.

Juste au moment de servir, ajouter le jus du citron et la moitié de la coriandre, remuer une dernière fois et servir.

Saupoudrer, toujours façon Larousse, le reste de la coriandre sur les bols ou assiettes à soupe et servir tant que c’est chaud (c’est très très chaud d’ailleurs).

Pour les mesures, en vrai, c’étaient des tablespoons et des teaspoons dans la recette originale, si vous avez de quoi les mesurer, sinon, grooosse cuillère à soupe et grooosse cuillère à café ça passe, hein.

Darling aux fourneaux (mâtin, quel homme), ça donne des recettes différentes, notamment plus complexes au niveau des épices . Cette recette, chopée chez Jamie Oliver, est vraiment facile à faire et ne prend pas trop de temps à faire, hormis les divers émincages et râpage. Sur la photo, ça fait plus plat que soupe, ce qui est normal quand on a de très grandes paluches pour mesurer le riz (j’accuse pas, je constate). Pour faire plus soupe, un verre de riz en dosage, ça sera nickel.

En goût, ça déboîte méchamment, c’est épicé mais ça transforme pas la glotte en fontaine ardente pour autant, mais bon, à la maison, on a une faiblesse pour la bouffe indienne, du coup on est peut-être pas 100 % objectifs. En tout cas c’est facile, rapide et ça change, on en refera sans faute (enfin, je le laisserai en refaire sans faute, le renforcement positif, y’a que ça de vrai !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :