Cookies 5 – Avoine

Pour une 40aine de petits cookies :

  • 200 g. de farine
  • 100 g. de flocons d’avoine
  • 100 g. de sucre blanc
  • 120 g. de sucre roux
  • 80 g. de noix de coco râpée
  • 120 g. de beurre
  • 3/4 cuillères à soupe de miel ou de Golden syrup si vous avez ça sous la mimine
  • 1/2 sachet de levure

Préchauffer le four à 165 °C (th. 5/6).

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs sauf la levure(les 5 premiers de la liste, pour ceux qui ont du mal).

Dans un petit bol, diluer la levure dans 2 cuillères à soupe d’eau chaude (ça mousse, ça gonfle, c’est fun ). Incorporer le blob obtenu au mélange sec, et ajouter aussi le miel. Puis ajouter le beurre mou coupé en petits morceaux.

Et là, les gars, va falloir touiller. Et touiller, et touiller encore jusqu’à ce que le beurre soit le mieux incorporé possible. Vous n’obtiendrez pas une pâte mais un mélange sableux, et ce, au bout de facilement 10 minutes de touillage intensif. C’est pas compliqué. Mais dieu que c’est chiant. Si vous avez un esclave ou une bonne poire sous la main qui veut vous filer un coup de main, c’est là qu’il faut déléguer.

Une fois le mélange fait, on peut essayer de tasser de petites boules de pâte et les aplatir pour les passer au four… Ou on peut adopter la méthode fâgnâsse qui consiste à tasser le mélange dans des moules à minis tartelettes (ou à défaut, dans le fond de moules à muffins). Ça fait des formes régulières, c’est plus joli et surtout c’est moins prise de chou.

On enfourne pour 15/16 minutes (avec des petites variations selon la taille des cookies), jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Ça se conserve une semaine dans une boite de fer.

Les cookies obtenus sont bien roots, d’un goût assez sobre. On peut donc facilement y ajouter des abricots secs coupés en petits dés, du zeste d’orange ou tout autre fruit sec. Perso, j’éviterais le chocolat (pour une fois !!), qui risque de couvrir le goût assez subtil de ces cookies à la texture pas subtile du tout. Parce que ça fait des miettes sa mère tout de même . Autant à la sortie du four ils sont très moelleux, autant le lendemain matin, ils sont plutôt biscuits secs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :