Jambon rôti

Pour un paquet de convives :

1 magnifique jambon de 3 kilos minimum à commander chez son boucher
1 poireau
1 oignon
4 carottes
1 branche de céleri
2 feuilles de laurier
1 cuillère à soupe de poivre noir en grains
1 cuillère à soupe de graines de coriandre
1 bâton de cannelle
1 bonne lampée de whisky

Pour le glacage :
1 poignée de clous de girofle
125 g. de miel
100 g. de sucre roux
5 cl. de whisky
2 cl. de vinaigre de Xeres

 

La veille ou le jour même, mettre dans une cocotte assez grande (perso, j’ai utilisé la cocotte minute de 12 l.) le jambon et le recouvrir d’eau (et de whisky, un verre au max).

Ajouter les légumes tous émincés grosso modo (j’ai tout passé au robot version trancheuse), les grains de poivre et de coriandre un peu écrasés et le bâton de cannelle cassé en 2.

Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser blobloter tranquillou 3 heures, en remettant un peu d’eau si le jambon pointe son nez dehors.

Laisser refroidir un peu dans son bouillon et sortir le jambon pour le poser dans un plat qui ira au four (attention, c’est pas forcément évident à manipuler, c’est lourd et chaud, j’avais des gants en silicone pour pas me crâmer les patounes), couenne sur le dessus.

Enlever la couenne en laissant le maximum de gras, entailler le dit gras en croisillons espacés de 2 cm sans attaquer la viande (d’où l’intérêt de laisser du gras).

Dans une petite casserole, porter les ingrédients du glaçage à ébullition, et retirer tout de suite du feu, puis en badigeonner la moitié sur le jambon. Planter les clous de girofle aux intersections du croisillon.

Mettre au four 15 minutes, 30 si c’est le lendemain, puis sortir la bêêête, la badigeonner du reste de glaçage et cette fois on le remet pour de bon, 30/35 minutes jusqu’à ce qu’il soit bien doré. Pendant la cuisson, il ne faut pas hésiter à mouiller le bestiau avec son jus de cuisson histoire qu’il ne sèche pas. Et pis en ouvrant le four régulièrement, on parfume l’appart mieux qu’avec n’importe quel déo d’intérieur.

C’est juste pas permis comment c’est bon sa mère, c’est assez simple à préparer, juste un peu long, et on peut varier énormément en fonction des légumes de cuisson et surtout du glaçage. Histoire d’être originaux (hum.) on a piqué la recette chez Gordonichou Ramsay, sauf qu’on a mis du whisky là où il avait mis du madère, plus écossais que l’écossais, quoi. On a servi ça avec un gratin d’oignons (recette dès que j’en refais, paske là, j’ai oublié de faire une photo  ) et des pommes de terre à la suédoise.

Mon 1er jambon faisait 3.9 kilos, et on a mangé dessus au réveillon à 3, le midi du 25 à 4 (dont pôpa et Darling, donc quasiment 6), on en a donné aux invités et on a remangé 2 fois dessus. Ah oui, hein, en plus, c’est aussi bon chaud que froid. Sérieusement … Et en plus c’est pas cher du tout !! 34 euros le morceau de barbaque digne de Viandor, sachant qu’on peut faire la recette avec un jambon de 2 kilos pour avoir des proportions moins dantesques, franchement, faites la conversion en big mac, y’a pas photo. Et puis quand on a la chance d’avoir un aussi bon et gentil boucher que moi, on en profite et on le fait travailler. Naméoh. Et puis c’est bon, rooooh la vache qu’est ce que c’est bon ! Enfin, le cochon. Enfin on se comprend.

EDIT 2014 : Penser à acheter des sacs à glaçons pour y mettre le jus de cuisson du jambon très réduit (20 %), ça remplace très avantageusement les bouillons cube

EDIT 2019 : On l’a refait un paquet de Noëls, cette recette, avec des variations et celle qui « reste » c’est celle-ci:

Cuisson dans du Ginger Ale, 1 oignon émincé, sel poivre. Attention !! Pas du Canada Dry ! Du Ginger Ale genre Marks & Spencer qui pique les yeux tellement il est fort en gingembre.

Glacage : 100 g de sucre roux (ou muscovado, encore mieux, bref, le moins raffiné possible), 8 cm de sauce soja, 3 gousses d’ail écrasées et une cuillère à café de gingembre rapé (frais si possible, sinon, en « sec » de bonne qualité). Et les clous de girofle en piquetage

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :