Cookies 7 – Laura Todd

Pour une trentaine /quarantaine de cookies

  • 250 g. de beurre
  • 1 oeuf
  • 350 g de sucre roux (enfin, ça c’est la recette originale, j’ai mis 150 g de sucre blanc et 200 g de sucre roux)
  • 350 g. de chocolat
  • 375 g. de farine
  • 1/2 sachet de sucre vanille (j’ai préféré mettre une cuillère à café d’extrait de vanille)

Préchauffer le four th. 4/5 (140 ° C).

Mélanger les sucres et le beurre mou jusqu’à obtenir une belle pâte homogène dans laquelle on ne discerne presque plus les grains de sucre.

Ajouter l’oeuf, l’extrait de vanille, puis la farine petit à petit en mélangeant avec une fourchette (on peut essayer au fouet mais ça colle sa mère).

Enfin, ajouter le chocolat coupé en pépites pas trop grosses (sur la photo, ce sont des carrés de Lindt au lait coupés en 4).

Rouler des boules de pâte un peu plus petites d’une balle de ping-pong, et les poser sur du papier cuisson, les aplatir un peu en les espaçant bien.

Enfourner 13 minutes pas plus, ils ne sont pas colorés et semblent mous, mais c’est normal. C’est même de là que vient la texture assez reconnaissable de ces cookies. Du coup pour les décoller, faut y aller avec délicatesse et pas à l’arrache, sinon, vous aurez des morceaux de cookies à servir. Le mieux, c’est de prendre la spatule la plus plate que vous ayez et de la glisser rapidement sous les cookies dans un mouvement de va et vient latéral, puis de les faire glisser sur une grille ou une assiette en s’aidant d’un couteau ou d’une cuillère.

A peine 1/4 d’heure après être sortis du four, ils sont déjà manipulables et pas dégueux, faut bien le dire. Bon par contre, ils sont gras. Et pas qu’un peu !!

Comme je testais la recette, j’ai juste mis du chocolat au lait, mais on peut bien sûr varier ce qu’on met dedans. Bien évidemment, c’est la qualité du chocolat qui fera 50 % du goût des cookies, alors même s’il en faut 350 g. il ne faut pas hésiter à en prendre un qui démonte.

Ces cookies, un brin over-hypés tiennent surtout leur succès de leur sous-cuisson, qui ajoute du moelleux. Ils sont bons, certes, mais à réserver aux fanas de cookies mous-et-leux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :