Tarte aux Carambars + Combo pâte à tarte rapide aux petits suisses

Pour 8 personnes :

Version sans combo :
1 pâte brisée toute faite
1 paquet de carambars
(350 g.)
25 cl de crème fraîche
3 œufs
1 très grosse cuillère de farine
Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

Précuire la pâte 5/10 minutes en la plaçant dans un moule à tarte avec son film et en la lestant de noyaux d’abricots ou de haricots secs.

Dans une casserole, faire fondre à feu moyen les Carambars sans leurs papiers, avec la crème, en remuant constamment. Attention, le Carambar est fourbe, il ramollit rapidement mais mets du temps à se dissoudre dans la crème fraîche, préférant former une bouboule infâme qui, remuée trop vigoureusement, éclabousse de la crème fraîche un peu partout dans la cuisine. Prévoir donc de la délicatesse, ou un tee-shirt de rechange (le tee-shirt est ma seule option).

Une fois les Carambars fondus (le mélange est liquide et assez peu épais), retirer la casserole du feu et ajouter la farine, puis les œufs. Remuer jusqu’à obtenir une consistance bien homogène. On peut fouetter les œufs dans un bol avant de les verser, pour gagner du temps.

Verser dans le fonds de tarte et remettre au four pour 25 minutes.

Version Co-co-co-combo :
La même chose, mais avec une pâte maison, genre j’me la pète.

3 petits suisses (surtout pas de 0 % par contre)
Leur poids en farine (180 g.)
La moitié de leur poids en beurre mou (90 g.)

Travailler le tout pour obtenir une belle boule de pâte lisse et laisser reposer une heure au frigo.

Étaler au rouleau et mettre dans un plat à tarte beurré et fariné. A partir de là, reprendre la recette telle quelle.

Là, j’ai pas eu le temps de mettre la pâte au frigo, donc, la pâte n’était pas assez ferme pour être étalée au rouleau… Mais quand on a pas de temps, on a de la ténacité, donc zou, la boule de pâte au milieu du plat à tarte et paf, étalage direct dans le plat à la mimine. Ça demande un peu de patience pour aboutir à un truc étalé de façon homogène dans le moule, mais ça passe.

Ça donne une pâte assez légère, et fraîche en goût, qui équilibre bien les garnitures très sucrées. Et c’est très rapide à faire !

Ce qui m’a surpris avec cette tarte, c’est que malgré le peu de farine, la texture n’est pas « flan » du tout, et le dessus croustille légèrement ; le goût est certes fort, mais pas écœurant du tout (d’un autre côté, on étaient 10 dessus, les parts étaient assez petiotes), bref, un potentiel de COTY.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :